Dernière mise à jour : 29 juin 2017

Le Point 10 mars 2017 Allemagne

Allemagne : série noire pour les éoliennes

« Un système de freinage défectueux peut même provoquer l’explosion de la nacelle comme le montre cette impressionnante vidéo... Lors d'une telle catastrophe, des débris peuvent être retrouvés à plus de 500 mètres de l'emplacement du mât. »

Pale brisée sur une éolienne à Passow, dans le land de Brandebourg en Allemagne. © DPA/Picture-Alliance/
AFP/Patrick Pleul

Par Frédéric Therin, à Munich

En moins d’un mois, quatre éoliennes géantes ont été détruites en Allemagne. En cause : un mécanisme complexe qui régule mal la puissance des turbines.

Pale tordue par le vent, nacelle écrasée sur le sol en raison du bris du mât… Les images d’éoliennes géantes détruites en Allemagne sont impressionnantes et inquiétantes. Une route nationale a même dû être fermée pendant une demi-journée pour permettre aux techniciens de démonter une pale qui risquait de s’effondrer.

La loi des séries n’explique pas tout. Les enquêtes ont montré que les quatre accidents qui se sont produits entre le 11 décembre et le 3 janvier dans quatre régions éloignées les unes des autres avaient tous la même cause. Le système de régulation aérodynamique actif (« pitch control ») de ces modèles assez anciens, construits entre 1999 et 2002, ne limite pas assez rapidement la puissance des éoliennes lorsque le vent souffle trop fort. Ce mécanisme, qui permet de faire varier l’angle de calage des pales sur le moyeu à l’aide de vérins hydrauliques, est complexe et exige un entretien régulier.

Les deux modèles quasiment identiques impliqués dans les quatre accidents « réagissaient trop lentement », a expliqué au magazine Spiegel un des porte-parole d’Enertrag, un sous-traitant en charge de la maintenance de deux des quatre turbines détruites. Ces systèmes de régulation potentiellement défectueux seraient aujourd’hui présents sur environ 1 950 éoliennes en Allemagne. La Fédération fédérale de l’énergie éolienne (BWE) estime qu’il n’est pas forcément nécessaire de changer ces pièces coûteuses si les opérateurs les révisent régulièrement, mais le doute commence à s’installer outre-Rhin.

Des accidents impressionnants

L’Allemagne compte 27 270 « moulins à vent » sur son sol. En 2016, 1 624 nouvelles turbines ont été installées et 336 modèles anciens ont été démontés. Si la technologie permet de mettre au point des éoliennes de plus en plus puissantes et de moins en moins dangereuses, des défauts de fabrication ou la casse de certaines pièces peuvent provoquer des accidents très impressionnants. Le plus fréquent est le bris de pales. Mais des incendies ont déjà détruit des turbines, notamment en Allemagne et en Angleterre.

Un système de freinage défectueux peut même provoquer l’explosion de la nacelle comme le montre cette impressionnante vidéo tournée au Danemark. Lors d’une telle catastrophe, des débris peuvent être retrouvés à plus de 500 mètres de l’emplacement du mât. En 2016, 160 accidents ont été répertoriés à travers le monde. Ce nombre est à peu près stable depuis six ans. Parfois, la nature a le dernier mot…

Article du Point - 10 mars 2017