Dernière mise à jour : 21 août 2017

Claude Brasseur 16 octobre 2015 BelgiqueBelgique

Philippe Verdier, Climat investigation

« Grâce à son livre, vous irez dans les coulisses, observer les grands prêtres du GIEC. Vous comprendrez pourquoi l'échéance avant l'apocalypse thermique a été ramenée de 2100 à 2050 et finalement à 2030. »

Climat investigation
Climat investigation, de Philippe Verdier, Ring, 279 pages, 18 €

Par Claude Brasseur, mathématicien, chercheur, et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables

Dans les jours qui ont suivi la publication de son livre, le chef du Service Météo de France Télévisions a disparu des écrans. Il a trahi l'omerta, la loi du silence.

Philippe Verdier assure croire au réchauffement climatique dû à l'homme mais, et c'est sans doute un grand péché, il nous dévoile le fonctionnement interne du GIEC (1), le processus d'organisation de la COP21 (2). Il a participé à plusieurs COP précédentes et a observé les motivations ainsi que le choix des acteurs.

Grâce à son livre, vous irez dans les coulisses, observer les grands prêtres du GIEC. Vous comprendrez pourquoi l'échéance avant l'apocalypse thermique a été ramenée de 2100 à 2050 et finalement à 2030. Vous mesurerez les compétences des décideurs du GIEC qui rédigent le rapport final, le seul lu par les « responsables ». Vous verrez ce qui apparaît et ce qui n'apparaît pas des travaux des scientifiques. Vous pourrez mesurer les écarts de motivation entre les grands prêtres du catastrophisme climatique et les membres du clergé qui s'activent sur le terrain. Vous saurez si un historien du climat siège au GIEC...

L'ampleur des drames annoncés par le GIEC à court terme est comparée à la réalité. Vous saurez comment l'information climatique est financée et circule réellement ; vous pourrez mesurer son objectivité. Ainsi, l'exploitation médiatique du cas des Philippines a remplacé le cas du Bangladesh. Pourquoi ?

Le WWF a rejoint les rangs du GIEC et il est utile de connaître ses motivations. Le pape François a publié l'hymne au GIEC de Van Yperseele. D'où vient cette incursion du spirituel dans le temporel ? Monseigneur Lemaître, autre belge, père du Big Bang et de la loi de l'expansion de l'univers, avait déjà exhorté Pie XII à éviter ce triste amalgame.

Vous ne serez pas surpris lorsque vous percevrez le chahut qui sera créé en décembre 2015 au COP21 par les pays africains et la pureté des motivations de tous les acteurs accessibles ne vous étonnera guère. La gravité croissante des destructions opérées par les ouragans vous deviendra évidente. Vous comprendrez la motivation à la base de la multiplication des éoliennes, multiplication mêlée à celle des centrales au charbon et au gaz, vous comprendrez aussi la lutte entre les lobbies...

Et pour en revenir aux Grands Prêtres, vous saurez sur quelles bases le GIEC mesure le réchauffement et ses vraies valeurs. Un délice ! Vous verrez des glaciers en pleine expansion jouer « leur » rôle dans la pièce, mieux, vous saurez pourquoi les neiges du Kilimandjaro au Kenya régressent. Enfin, vous saurez dans quelle mesure les (rares) décisions des COP précédentes ont été suivies d'effet et, ainsi, vous apprendrez ce qui a sauvé la France jusqu'ici des lobbies regroupés autour du GIEC et les effets bénéfiques des 0,6°C « en plus » mesurés en tout depuis les années 1980.

Ce livre qui est à lire absolument vous fera mesurer plusieurs des vraies menaces qui pèsent sur notre société si elles ne sont pas prises au sérieux. Ces menaces se développent et la principale semble bien être la destruction de notre milieu liée à l'explosion démographique. Cependant, l'auteur nous renseigne aussi sur les initiatives prises pour lutter localement contre les mille pollutions qui nous menacent.

(1) Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat

(2) Conférence des Parties de Paris en décembre 2015

Par Claude Brasseur | 16 octobre 2015