Dernière mise à jour : 21 août 2017

Claude Brasseur 26 mars 2015 BelgiqueBelgique

Comment évaluer la nocivité des infrasons ?

Le lobby éolien sait depuis 30 ans que les infrasons des éoliennes industrielles sont un problème sanitaire... mais il a les moyens de semer un brouillard parfaitement opaque sur les travaux des acousticiens et des médecins.

Personne agée et éoliennes
Les infrasons semblent particulièrement nocifs aux personnes âgées.

Par Claude Brasseur, mathématicien, chercheur, et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables

Les infrasons semblent particulièrement nocifs aux personnes âgées et aux enfants. Des travaux font état de dégradations de la santé de ceux qui vivent par exemple près d'éoliennes et il est grand temps de sortir du flou. Il est même plus que temps de prendre des mesures si elles s'avèrent nécessaires ! Et comment en juger ? En juger objectivement ?

Claude Brasseur
Claude Brasseur

Partout dans le monde, il y a des maisons du 3e âge se trouvant à des distances réduites d'éoliennes industrielles. La date de la mise en service de ces éoliennes est connue. Si l'on peut comparer la durée de vie – de séjour – moyenne des personnes âgées dans ces institutions avant et après l'installation des éoliennes industrielles, on pourra mettre en évidence la gravité du problème sanitaire qu'elles représentent : si les éoliennes détruisent progressivement l'organisme et en particulier l'organisme des personnes du 3e âge, la durée de (sur)vie de ces personnes sera réduite. Des maisons du 3e âge à l'abri des infrasons peuvent servir de repères.

Des études ont été réalisées aux USA, en Australie et ailleurs (voir les références). Le lecteur peut constater que toutes sont contestées : le nombre de plaintes n'est pas assez élevé et il est vrai que sur la plupart des riverains des éoliennes industrielles la nocivité ne semble pas se remarquer immédiatement.
Bien sûr, l'enquête proposée, qui est quasi gratuite et susceptible de mettre fin à toute ambiguïté, devrait être organisée par tout État démocratique en réponse aux souffrances de milliers de personnes incriminant les effets sanitaires des éoliennes industrielles de par le monde... et pas seulement des éoliennes car l'industrie crée des nuisances insupportables à certains endroits où il existe des groupements de victimes qui tentent – vainement – d'obtenir une réaction utile.

Le lobby éolien sait depuis 30 ans que les infrasons des éoliennes industrielles sont un problème sanitaire... il a les moyens de semer un brouillard parfaitement opaque sur les travaux des acousticiens et des médecins. Un exemple significatif : en Flandre, de nombreuses personnes se plaignent des éoliennes qui y sont souvent placées à 200 mètres des habitations. Le lobby fait savoir que ces nuisances ne concernent que les anciennes éoliennes, qu'avec les nouvelles tous les problèmes sont résolus. Evident ! Les anciennes nuisent depuis de nombreuses années alors que les nouvelles n'ont pas encore accumulé les victimes, victimes qui risquent bien d'être encore plus nombreuses puisque, plus hautes, elles produisent plus d'infrasons. Cela n'empêche pas le lobby éolien de maintenir en même temps qu'aucune éolienne n'a nui à ce jour ! Il ose même publier dans la presse que les infrasons s'atténuent spécialement vite avec la distance : le contraire de toutes les lois physiques !!

Il est impossible de lutter contre un lobby aussi riche que le lobby éolien. Ce lobby est soutenu par des citoyens responsables qui croient être « verts » et n'en démordent pas grâce à une propagande omniprésente. On va jusqu'à parler de « science consensuelle » comme s'il pouvait y avoir science sans vérité ! Comme personne n'est indifférent au sort des personnes âgées et certainement pas des jeunes enfants, le test proposé – qui ne coûte presque rien, il faut insister là-dessus – devrait assez vite permettre de connaître la vérité en matière de nuisances des infrasons.

Qui pourra réunir ces renseignements ou m'aider à le faire ?

Quelques références :

1. NASA Technical Memorandum 83288 – Guide to the evaluation of human exposure from large wind turbines, March 1982

2. Nina Pierpont, MD, PhD, - Le Syndrome éolien : un rapport sur une expérimentation naturelle, décembre 2009

3. Steven Cooper – Cape Bridgewater Wind Farm Acoustic Study, January, 2015

4. Dr.M.Alves Pereira – How to test for the effects of low-frequency turbine noise, Lusofona University, Portugal, March 2014

Par Claude Brasseur | 26 mars 2015