Dernière mise à jour : 16 septembre 2019

Claude Brasseur 29 janvier 2019 Belgique

Tous les Belges souffrent des éoliennes ?

Lettre de Claude Brasseur à Maggie De Block, Ministre de la Santé.

Maggie De Block
Maggie De Block, Ministre de la Santé (photo: Le Soir)

Par Claude Brasseur
Mathématicien orienté physique appliquée
brasseurvossen@skynet.be

Claude Brasseur
Claude Brasseur

Madame le Ministre,

Vous êtes plus qu’occupée, vous n’avez pas voulu prendre sous votre responsabilité la mesure du danger sanitaire des éoliennes, éoliennes dispersées partout dans le pays. Cette dispersion vous incite depuis 4 ans à me diriger vers « les responsables régionaux ».

Je ne vous demandais qu’une autorisation de réunir des éléments anonymes, mais maintenant l’étau se resserre et il devient urgent de penser à la santé de tous nos concitoyens !

Ainsi, « L’étude pilote menée à Satakunta et en Ostrobotnie du Nord (Finlande) montre que les dommages (sur la santé) causés par le bruit infrason des parcs éoliens ne diminuent de manière significative qu’à plus de 15 km des centrales électriques... ».

Si vos experts prennent connaissance de cette étude, ils constateront que, dès aujourd’hui, presque toute la population belge souffre des effets des éoliennes et qu’il sera bientôt difficile de distinguer clairement cette pollution.

Permettez-moi de vous rappeler les résultats mesurés par Eric Y. Zou aux USA : une augmentation permanente de la morbidité dans les comtés infestés d’éoliennes, des appels à l’aide pour insomnie... des suicides dès que les éoliennes tournent.

Pour finir, je n’insisterai pas sur les observations faites concernant des animaux laissés accidentellement ou volontairement près d’éoliennes... Nous ne sommes pas des animaux.

Avec mes remerciements pour votre attention, veuillez agréer, Madame le Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Claude Brasseur
mathématicien orienté physique appliquée

Lettre de Claude Brasseur — 29 janvier 2019