Dernière mise à jour : 14 mai 2019

CESE 30 décembre 2018 France

Fin des subventions dans l’éolien

Nous avons jusqu’au 4 janvier 2019 pour voter pour cette proposition qui est la plus votée sur la plateforme consultative du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

La crise des gilets jaunes est due notamment à la volonté du gouvernement de maintenir des tarifs de rachat sur-subventionnés et financés par l’argent des contribuables et des consommateurs.

En cumulant le rapport de la Cour des comptes d’avril 2018 et la délibération de la Commission de Régulation de l’Énergie de juillet 2018, on constate avec effroi que les subventions de l’État pour les 20 prochaines années à la production d’électricité d’origine éolienne représentent 150 milliards d’euros (120 milliards pour l’éolien terrestre et photovoltaïque + 30 milliards pour les 6 centrales éoliennes en mer). À ce chiffre il convient d’ajouter 9 milliards de créance dont dispose EDF sur l’État au titre du rachat de l’électricité subventionnée passée.

La CRE nous informe en juillet 2018 que ces subventions sont financées par la TICPE (la fameuse taxe carbone).

La transition écologique représente une charge considérable pour le budget de l’État alors que les subventions accordées aux fabricants d’électricité d’origine éolienne ne servent qu’à accentuer les bénéfices des consortiums industriels et non à assurer la recherche et le développement pour la création d’une filière d’énergie vraiment renouvelable. Le gouvernement a déjà baissé le tarif de rachat de l’éolien en mer qui était à 220 euros le mégawattheure soit 4 fois le prix brut habituel en le fixant à 170 euros le mégawattheure soit 3 fois le prix brut habituel. C’est très loin d’être suffisant !

La crise des gilets jaunes est due notamment à la volonté du gouvernement de maintenir des tarifs de rachat sur-subventionnés et financés par l’argent des contribuables et des consommateurs.

Nous demandons que le tarif d’achat d’origine éolienne ne soit plus subventionné (comme c’est déjà le cas dans d’autres pays de l’UE) et fixé au tarif de marché du brut ce qui représente une économie immédiate de 150 milliards d’euros.

Pour voter, suivre ce lien :

participez.lecese.fr/projects/avec-ou-sans-gilet-jaune-citoyennes-et-citoyens-exprimez-vous/collect/depot/proposals/fin-des-subventions-dans-leolien