Dernière mise à jour : 16 septembre 2019

L’Opinion 7 février 2019 France

Les députés veulent connaître le vrai coût des énergies renouvelables

Spécialiste de l’énergie, Julien Aubert veut notamment comprendre pourquoi l’État avance tel un bulldozer pour couvrir d’éoliennes le territoire.

Julien Aubert, député LR du Vaucluse. (Photo © Sipa Press)

Par Irène Inchauspé

Le député LR Julien Aubert, qui vient d’obtenir une commission d’enquête sur la transition énergétique, espère que ses conclusions feront l’effet d’une « bombe ».

« Les Français ont le droit de savoir qui fait la politique énergétique de la France et avec quel argent », juge Julien Aubert, député LR. Il avait déposé en décembre une proposition de création de commission d’enquête « sur l’impact économique, industriel et environnemental des énergies renouvelables, sur la transparence des financements et sur l’acceptabilité sociale des politiques de transition énergétiques ». Cette commission va bien être créée d’ici trois semaines. L’élu du Vaucluse espère bien en être le président.

« On verra qui la majorité va nommer comme rapporteur, quelqu’un qui jouera le jeu ou qui bloquera le fonctionnement de la commission… » attend-il de savoir. Ses membres vont chercher à répondre à des questions finalement assez simples. Qu’est-ce qu’on prélève aux gens, sous quelle forme ? La fiscalité verte contribue-t-elle vraiment et exclusivement à la sauvegarde de la planète et, sinon, vers quoi une partie est-elle détournée ? « Ni le Parlement, ni les Français n’ont une vision très claire de ce qui est exactement prélevé en taxes et quasi-taxes pour le financement de la transition énergétique, juge Julien Aubert. À l’autre bout du tuyau de la dépense, ce n’est pas très clair non plus. »

Spécialiste de l’énergie, Julien Aubert veut notamment comprendre pourquoi l’État avance tel un bulldozer pour couvrir d’éoliennes le territoire. « Combien cela coûte-t-il vraiment ? Quels sont les lobbies qui sont derrière ? Qui sont les acteurs qui ont fait fortune dans ce secteur ? J’espère avoir des réponses à toutes ces questions », explique Julien Aubert. Il se demande aussi pourquoi on a mis le paquet sur la voiture électrique en négligeant les biocarburants ou le moteur à hydrogène. Le député souhaiterait que les auditions soient publiques. « On a eu une commission d’enquête sur le nucléaire, il est temps d’en avoir une sur les énergies renouvelables », conclut-il.