Dernière mise à jour : 12 décembre 2017

Mia Vossen 30 mars 2016 Belgique

Big Moulin à Vent inspiré par Big Pharma ?

« Mais non, Madame, ce n’est pas notre médicament qui vous rend malade, c’est votre embonpoint. N’avez-vous pas lu le résultat de notre enquête scientifique qui montre que le surpoids tue ? »

Dahl
Dahl, Paderborn, Allemagne (photo : Roland Maoro)

Par Mia Vossen

Ce n’était pas très malin de ma part, je pensais sincèrement que les fabricants et promoteurs d’éoliennes une fois au courant des nuisances occasionnées, du manque d’intérêt de leurs engins, de la pollution engendrée, des prix qui ne font qu’augmenter... allaient cesser de produire et installer ces moulins nuisibles, qu’ils allaient s’intéresser aux vraies énergies renouvelables, propres, peu coûteuses, réalisables sur place et mettant au travail les gens de chaque pays... Quelle naïveté !

Il se confirme, une fois de plus, que dès qu’une malversation est possible, elle est certainement réalisée si elle rapporte beaucoup d’argent. Le livre sur Big Moulin à Vent n’a pas encore été écrit mais j’ai lu deux livres sur les « laboratoires » pharmaceutiques et constate que le manque d’humanité de ceux dont la convoitise est infinie... est lui aussi infini !

Comme « tout le monde », j’ignorais que la mort de centaines de personnes – morts causées par des médicaments non adaptés ou carrément nocifs – laissait Big Pharma indifférent. Big Pharma cache ses recherches, intimide, menace, les chercheurs qui osent parler, ridiculise les plaignants. Mais non, Madame, ce n’est pas notre médicament qui vous rend malade, c’est votre embonpoint. N’avez-vous pas lu le résultat de notre enquête scientifique qui montre que le surpoids tue ?

Et quand il est avéré que c’est bien le médicament qui tue, Big Pharma paye des amendes monstrueuses – oui, des milliards chaque année ! - pour calmer les plaignants... et pouvoir continuer son juteux business. Bien sûr, des médicaments finissent par être retirés de la vente, Big Pharma ne tue quand même pas délibérément ses clients, et je recommande la lecture de deux livres récents :

  • Peter C. GÖTZSCHE, Remèdes mortels et crime organisé, PUL
  • Mikkel BORCH-JACOBSEN (coordonné par), Big Pharma, Les Arènes

Le premier est surtout destiné aux responsables de la santé, le second à tous les curieux.

Je vous recommande ces livres pour que vous puissiez comprendre le manque total de scrupules de ceux pour qui la convoitise est une raison de vivre. Ils sont de plus en plus nombreux à oser cultiver leur vice : la mondialisation les protège si bien !

Et quand vous aurez lu au moins un des deux livres recommandés, vous reconnaîtrez les procédés de Big Moulin à Vent, vous aurez envie d’en savoir plus à son sujet et moi, j’espère que paraîtra bientôt un livre clair et complet car peu de gens liront les conclusions du Sénat australien concernant les éoliennes : le texte est en anglais, long – 350 pages –, ennuyeux par l’accumulation d’exemples et encore incomplet puisque les très nombreux témoignages ont pu être jugés « subjectifs » par Big Moulin à Vent... comme la maladie de la dame trop enveloppée par Big Pharma. Vous trouverez ce texte sur Google :
« Select Committee on Wind Turbines - Final Report » (Parliament of Australia)

Précisons que les sénateurs australiens, qui, enquête faite, étaient arrivés à la conclusion que « l’éolien est l’escroquerie du siècle » et qui voulaient continuer leurs investigations, ont été empêchés de le faire... exactement comme les scientifiques qui refusent de se laisser corrompre par Big Pharma.

Par Mia Vossen | 30 mars 2016