Dernière mise à jour : 10 février 2020

Claude Brasseur 1er décembre 2019 Belgique

Les forces destructrices liées au catastrophisme climatique

Lettre de Claude Brasseur à Sophie Wilmès, Première ministre de Belgique.

Sophie Wilmès
Sophie Wilmès, Première ministre de Belgique.(photo : www.sophiewilmes.be)

Par Claude Brasseur, mathématicien astronome, chercheur et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables — brasseurvossen@skynet.be

Claude Brasseur
Claude Brasseur

Madame notre Première Ministre,

Pour un scientifique désireux de vérité il est regrettable que les puissants se servent de Spin Doctors chargés de faire croire aux citoyens — et aussi à leurs politiciens — qu’on les ruine pour la bonne cause, la cause du climat.

Notons bien qu’il y a 3 forces en action dans le monde démocratique actuel : les puissants de la mondialisation avides de pouvoir, les citoyens des démocraties que ces puissants veulent asservir et la classe politique qui doit se faire élire par une population aveuglée.

Les puissants se servent des Spin Doctors, des génies de la propagande, chargés de faire croire aux citoyens qu’on les appauvrit mais pour la bonne cause. Les citoyens sont intoxiqués chaque jour par tous les médias de messages apocalyptiques ou absurdes. Les politiciens, à l’écoute des électeurs, promettent tout pour être élus...

S’il est facile de démontrer que le CO2 — anthropique ou non — ne change en rien le climat de la terre, il est hélas facile aussi de voir les gains pour ceux qui veulent imposer les énergies "vertes", taxes carbone etc... et le seul vrai problème, la pollution grandissante, n’intéresse pas les puissants car il leur demanderait d’investir au lieu de s’enrichir.

Alertés par le comportement suicidaire, sur tous les plans, de notre société, un groupe de personnes compétentes a créé en 2018 un site : science-climat-energie.be, qui accumule les preuves p. ex. de l’innocence du CO2.

Certains climaticiens croient au rôle climatique du CO2 et toutes leurs « démonstrations » découlent de cette croyance, les médias ne répandent que ces « démonstrations ». Pourtant, en science, dès qu’une expérience est contraire à une théorie — oui, les scientifiques commencent par avoir des opinions qu’ils tentent de valider — la théorie est déclarée non valide.

Le professeur émérite de l’ULB Georges Geukens établit l’innocence du CO2 dans : « Le CO2 dans les basses couches atmosphériques (2 parties) ».

La seule réalité des « gaz à effet de serre » au rôle imaginaire est de servir à nous terroriser face à une apocalypse thermique de pure invention (des modèles !) et cette invention doit servir à réaliser le souhait d’Antonio Guterres : une dictature mondiale pour sauver Gaïa...

Les puissants de la mondialisation espèrent orienter vers leurs poches 300 mille milliards d’euros et nous réaccoutumer à la misère d’avant l’ère industrielle.

Le fait prouvé — le CO2 est innocent — ne parvient pas à la population... qui se croit informée alors que les lobbies verrouillent l’accès aux faits contraires à leurs intérêts.

Le scientifique que je suis, qui n’est vraiment pas seul, espère que nos femmes et hommes politiques voudront réagir et se renseigner et éviter à notre pays la catastrophe organisée par les puissances mondialistes qui conditionnent la population via les médias et les politiciens soumis aux votes de cette population.

Avec mes remerciements pour votre attention, veuillez agréer, Madame notre Première Ministre, l’expression de ma très haute considération,

Claude Brasseur
78, rue de Humain
5580 Rochefort
brasseurvossen@skynet.be

Lettre de Claude Brasseur — 1er décembre 2019