Dernière mise à jour : 21 août 2017

Claude Brasseur 31 août 2016 Belgique

De plus en plus fort, l’escroquerie éolienne en Belgique

Une question que beaucoup de gens se posent : mais pourquoi les promoteurs éoliens remplacent-ils leurs éoliennes après 15 ans ?

Éoliennes d’Estinnes
Éoliennes de 200 m de haut à Estinnes en Wallonie (photo : Vent de Raison)

Par Claude Brasseur,
mathématicien, chercheur dans le domaine des énergies renouvelables
brasseurvossen@skynet.be

Une question que beaucoup de gens se posent : mais pourquoi les promoteurs éoliens remplacent-ils leurs éoliennes après 15 ans ? Pourquoi les remplacer alors qu’elles sont remboursées et pourraient enfin leur assurer un bénéfice en pillant moins les citoyens ? La réponse est simple : la corne d’abondance appelée « Certificats verts » cesse de verser 6,5 eurocents « en plus » par kWh après 15 ans !

Ce que la population doit savoir, c’est que, après 15 ans, les éoliennes sont en moyenne en parfait état et que, même sans certificats verts « écolo », elles rapportent gros : environ 100 % par an de bénéfice net (1). Ni impôts ni taxes !
Les promoteurs favorisés par la Région ne supportent visiblement pas que leurs éoliennes ne restent pas « l’escroquerie du siècle » (2) et les citoyens n’apprennent pas que ces engins « écologiques » polluent... polluent d’autant plus qu’ils sont nombreux (3).
Un petit nombre d’éoliennes peut apporter un petit complément d’électricité, un grand nombre est une catastrophe financière, écologique et sanitaire (4) !

1 Le citoyen investisseur dans l’éolien obtient des intérêts assez modestes.
Les promoteurs, eux, peuvent s’offrir jusqu’à 500 % de bénéfices par an, comme l’a démontré (et que tout le monde peut vérifier car les chiffres sont disponibles sur Internet) le député socialiste Claude Eerdekens.

2 Le Sénat australien a ainsi désigné l’éolien il y a quelques mois.

3 Nombreuses, les éoliennes doivent absolument être accompagnées par la même puissance de centrales pour les — très nombreux ! — moments sans vent.
Il existe des centrales au gaz-vapeur qui ont un rendement de 60 % mais qui ne peuvent être couplées aux éoliennes car elles comportent une chaudière à eau dont l’inertie est de plusieurs minutes. Les centrales à turbine directe au gaz ont un rendement de 40 % et peuvent varier rapidement de régime. Elles conviennent aux éoliennes... MAIS on consomme moins de gaz avec des centrales gaz-vapeur seules qu’avec des centrales au gaz directes + éoliennes. Il serait donc nettement plus écologique d’installer uniquement des centrales gaz-vapeur plutôt que des éoliennes + centrales au gaz directes ! Qui en parle ?

4 Beaucoup de personnes vivant à proximité d’éoliennes se plaignent de nausées, manque de sommeil, problèmes cardiaques... et les fuient pour retrouver la santé.
Le lobby éolien parle de « problèmes psychologiques ». La santé des animaux est atteinte ! Une étude statistique pourrait trancher la question. Cette étude simple, quasi gratuite, facile à faire, n’intéresse guère les responsables...

Article de Claude Brasseur - 31 août 2016