Dernière mise à jour : 21 août 2017

Marianne3 octobre 2014FranceFrance

Éoliennes : ça tourne mal !

La majorité des projets se heurte à l'hostilité des riverains et à une rentabilité écologique discutable.
Enquête du magazine Marianne - 3 octobre 2014

MARGUERAY, un village sous les éoliennes
MARGUERAY, un village sous les éoliennes(photo : Marianne)

« On ne dort plus, je suis obligé de mettre des boules Quies, mais je les entends quand même. »

« Ça nous pourrit l'existence, ça nous stresse. Contrairement à ce que l'on pourrait penser et à ce que l'on nous dit, notre organisme ne s'habitue pas au bruit, bien au contraire. »

« Je me réveille la nuit, j'ai l'impression de les voir tourner. La beauté du ciel et les étoiles, c'est fini, j'ai fait une croix dessus. Le jardin, je n'y vais plus. On va faire toute notre fin de vie comme ça ? »

« À présent, on est stressé dès le matin. Si il n'y a pas de vent, on se demande s'il va y en avoir le soir, et de quel côté il va tourner. »

« On n'est plus bien dehors. Ça fait le même effet qu'un robinet qui goutte, mais en dix fois plus fort, c'est infernal. Pour nous, c'est la double peine, nos impôts locaux n'ont pas baissé pour autant ! »

Enquête du magazine Marianne
Enquête du magazine Marianne | 3 octobre 2014