Dernière mise à jour : 21 août 2017

Pierre Besançon 29 mars 2015 BourgogneFrance

Éoliennes : une atteinte à la sécurité aérienne des aéronefs

« Il faudra sans doute, comme d'habitude, un accident grave que je ne souhaite pas, pour que nos politico-administratifs prennent enfin les mesures de protection nécessaires. »

Effet_de_masque
« L’effet de masque » généré par un parc éolien (extrait de Éoliennes: le juste compromis, Air actualités n° 631, mai 2010)

Un facteur à ajouter aux nuisances de ces aérogénérateurs industriels géants qui ne méritent plus le nom féminin aimable et gracieux d'éoliennes lorsqu'elles atteignent 200 m de haut, au point que certains partisans de ces engins vont jusqu'à affirmer qu'elles peuvent constituer un attrait touristique !

Jean-Yves Le Drian
Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense

J'ai écrit en novembre dernier à Jean-Yves Le Drian, notre Ministre de la Défense, pour attirer son attention, en tant qu'ancien de l'Armée de l'Air, sur la sécurité aérienne des aéronefs : avions de chasse Rafale et Mirage 2000D qui volent aux instruments en Voltac (vol tactique, NDLR) à moins de 300 m d'altitude, hélicos de la Sécurité civile, de la Gendarmerie, des SAMU des hôpitaux, avions de tourisme et d'affaires, etc., qui tous volent à des altitudes très basses, et en particulier aux abords des aérodromes.

Les engins éoliens étant peints en blanc pour en diminuer la co-visibilité, font courir un risque certain de collision à tous ces aéronefs, surtout par temps de brouillard ou couvert, fréquent dans nos régions de Bourgogne.

De plus il est connu et admis que ces engins perturbent les radars militaires et civils par leurs fréquences et infrasons, en créant des spots fantômes, et entraînent par exemple le décollage en urgence ("scramble" ou "emergency") des patrouilles de la PO "Permanence Opérationnelle" qui sont ainsi dirigées vers des intrus qui n'existent pas, au détriment des interceptions qui seraient utiles, sans compter le coût de ces opérations inutiles.

A l'heure des drones militaires et civils, dans un marché en plein développement, où nos instances responsables s'avèrent peu capables d'identifier et d'intercepter ces nouveaux venus dans notre ciel, il est légitime de se poser la question des atteintes à la sécurité aérienne, posées par les aérogénérateurs.

Bien que la sécurité soit d'évidence aussi importante que la santé , je n'ai obtenu à ce jour qu'une réponse lénifiante de la part du chef de cabinet civil de Le Drian, et non de son cabinet militaire, ce qui nous démontre une fois de plus la puissance des lobbies éoliens.

Il faudra sans doute, comme d'habitude, un accident grave que je ne souhaite pas, pour que nos politico-administratifs prennent enfin les mesures de protection nécessaires.

Pierre Besançon
Association Val de Vingeanne (Côte-d'Or)

Par Pierre Besançon | 29 mars 2015