Dernière mise à jour : 13 octobre 2019

Claude Brasseur 6 septembre 2019 Belgique

L’éolien, ça rapporte !

Effaré par les paroles d’un maire qui estime que « les éoliennes nous rapportent de l’argent pour des installations utiles à notre commune », j’aurais voulu pouvoir lui répondre : Monsieur le Maire, savez-vous d’où vient l’argent ? De plus, connaissez-vous la morbidité due aux éoliennes (dans un rayon de 20km !!) mesurée aux USA par Eric Y. Zou ?

Promoteur éolien
L’éolien, une énergie utile uniquement au remplissage de quelques portefeuilles… pas au citoyen !

Par Claude Brasseur, mathématicien astronome, chercheur et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables — brasseurvossen@skynet.be

Claude Brasseur
Claude Brasseur

Commençons par l’argent ! En France, le kWh éolien est assuré de divers avantages, dont un prix 4 à 5 fois supérieur à celui des sources d’énergie les plus rentables. On me répondra que ces sources ne sont pas « vertes ». Elles le sont souvent plus que l’éolien et on a été jusqu’à répandre le bruit que le nucléaire produit du CO2 !! Pourquoi ce mensonge énorme ? Mais parce que l’éolien rapporte des fortunes à ses promoteurs (1) et que le citoyen lambda ne peut même pas imaginer qu’on puisse se moquer de lui au point de lui faire payer très cher et sous le prétexte « d’écologie », une énergie utile uniquement au remplissage de quelques portefeuilles… pas au citoyen ! Ainsi, le peuple allemand compte de plus en plus de familles qui s’éclairent à la bougie, qui ne peuvent payer les kWh les plus chers du monde industriel. Un exemple à suivre par la France ?

Et pourquoi l’éolien serait-il plus vert que d’autres sources d’énergie ? Non seulement il n’est pas plus vert, il est même nettement plus polluant !

Précisons d’abord que l’éolien est polluant pour la nature. Comme il n’y a pas de vent la plus grande partie du temps (dans ma région j’ai pu voir — sur un appareil collé au mât d’une éolienne et qui donnait non seulement le rendement instantané mais aussi la moyenne — que l’éolienne était utile l’équivalent de 15 % du temps !!), les éoliennes doivent être accompagnées de centrales classiques, le plus souvent au gaz. Les centrales accompagnant les éoliennes changent sans cesse de puissance… les centrales souples ont un rendement de 40 % alors que des centrales turbine-vapeur ont un rendement de 60 %. Il ne faut pas être grand mathématicien pour savoir qu’il serait nettement plus écologique — et infiniment moins coûteux — de se contenter de centrales à gaz (turbine-vapeur) pour consommer moins de gaz et ne pas installer d’éoliennes !

Ajoutons que l’éolien est polluant pour notre santé et la santé animale. Pratiquement depuis la création des premières éoliennes industrielles produisant de l’électricité (2) on sait que les infrasons produits par ces éoliennes sont particulièrement nocifs : l’éolienne, quand elle tourne, produit des infrasons de fréquences quasi stables — ce qui n’est pas le cas des infrasons des autoroutes par exemple — ce qui entraîne chez certaines personnes des résonances organiques, toujours les mêmes, et renforçant les mêmes dégâts. Les centaines de travaux à ce sujet sont ignorés ou précédés sur Internet de commentaires désobligeants pour leurs auteurs, les personnes qui souffrent sont « malades psychiques » et les animaux qui meurent, subissent des déformations, fournissent une viande de moindre qualité... sont un hasard...

En conclusion, il faut bien dire que l’argent permet tout et que les citoyens n’ont pas les moyens de réagir. À quand une formation dans les écoles, une marche pour la santé ? Une marche contre la pollution ? Une marche pour la transparence ?

(1) Grâce à l’aide d’un expert comptable et de chiffres officiels publiés sur Internet, j’ai pu calculer que le bénéfice net de certains promoteurs éoliens en Belgique allait de 100 % à 500 %… par an ! Sûr qu’ils peuvent investir dans la pub pour l’énergie éolienne.

(2) Dans le cadre de mon centre de recherche en énergies renouvelables et technologies appropriées, j’ai mis au point diverses éoliennes de pompage : elles sont rentables puisqu’on peut pomper l’eau quand il y a du vent et elles sont petites, lentes, ne risquent pas de déranger qui que ce soit. Ce type d’éolienne existe depuis des milliers d’années...

Article de Claude Brasseur — 6 septembre 2019