Dernière mise à jour : 26 mai 2017

L’éolien rural a dépassé les limites du supportable

Il balafre le patrimoine, défigure la campagne, pollue les hauteurs.

Éoliennes en Allemagne
Éoliennes en Rhénanie-Palatinat, Allemagne
Les Echos 5 janvier 2017 France

Par Didier Julienne,
Stratège des ressources naturelles

Extrait :

En France, le coût de l’éolien à beaucoup baissé mais il subit de nombreuses critiques. L’éolien rural a dépassé les limites du supportable : il balafre le patrimoine, défigure la campagne, pollue les hauteurs.

Les turbines des éoliennes marines utilisent des métaux critiques provenant de monopoles non européens ; cette dépendance est ignorée, les prix non maitrisés, le gaspillage accepté puisque les éoliennes démontées après 20 ans n’auront tourné en moyenne que 4,5 années.

Autres reproches. Abandonnées en décharge, les immenses pales en matériaux composites ne sont pas recyclables, la seule issue actuelle est... de les incinérer pour fabriquer du béton ; ce stock de pales usagées évoluerait entre 15 et 20 millions de tonnes d’ici à 2034.

À propos du prix, l’entretien des éoliennes marines est coûteux et dangereux, son électricité coûte cher. Des taxes le subventionnent, sinon pourquoi maintenir la taxe CSPE sur les factures électriques des Français ?

Derniers sermons. L’infrastructure éolienne (socle de béton et câblages) est une pollution, elle ne sera probablement jamais totalement démantelée.

Quid des infrasons, seront-ils définitivement diagnostiqués une souffrance pour les riverains jusqu’à 10 km ?

Quid des éoliennes usagées vendues comme des véhicules d’occasion en Europe de l’Est, en Amérique du Sud, en Afrique ; qui les y recyclera en fin de vie ? Y aurait-il un délit éolien ? À qui profiterait-il ? Lire dans ce domaine l’Handelsblatt : « How to kill an Industry ».