Dernière mise à jour : 18 octobre 2018

Claude Brasseur 9 septembre 2018 Belgique

Marches pour le climat

Le conditionnement « terreur - processions », comme au Moyen Âge, est efficace !

Procession de la Ligue

Par Claude Brasseur, mathématicien astronome, chercheur et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables — brasseurvossen@skynet.be

Claude Brasseur
Claude Brasseur

La preuve que la relativité générale d’Einstein (de 1915) est une calembredaine est que, en 1933, trente physiciens allemands ont déclaré leur mépris pour cette élucubration. Einstein leur a répondu qu’une erreur relevée par un seul d’entre eux suffisait…
Les 700 scientifiques cités entre autres par Libération seraient-ils, comme les scientifiques allemands en 1933, sortis du domaine de leurs compétences pour témoigner de leur parfait conditionnement par les médias soumis ?

De fait, aucun physicien n’a jamais prouvé un rôle particulier du CO2 dans le climat ! Certains ont cherché ce rôle mais il n’a pas été trouvé, pas plus que l’erreur dans la théorie de la relativité générale. Des physiciens comme Allmendinger, Holmes et beaucoup d’autres ont montré que le CO2 ne joue aucun rôle dans le climat.

Alors, d’où vient cette élucubration « le CO2 augmente à cause des actions humaines et nous risquons de voir la planète surchauffer, il est temps d’agir ! » ? Pourquoi toutes ces marches, ces manifestations ? Pourquoi ces actions voulues par nos responsables ?

Le prix Nobel Svante Arrhenius a émis l’hypothèse de l’effet de serre du CO2 en 1896. Il n’a jamais pu faire de mesures dans l’atmosphère. Cette théorie oubliée a été exhumée par l’ONU en 1986 pour créer une nouvelle terreur après celle que nous entretenions envers le monde soviétique… et le truc marche ! L’homme doit vivre dans la terreur, il doit craindre le danger et tenter de s’en protéger, et ceci comme tout être vivant.

Depuis toujours, la terreur est exploitée par les puissants — sorciers, religions, tyrans… — qui ont l’intelligence de nous contrôler et de s’enrichir grâce à cette terreur. Les indulgences du Moyen Âge sont un exemple bien connu. Actuellement, ce n’est pas la Basilique Saint-Pierre qu’il faut construire à Rome mais la fortune de ceux qui s’enrichissent grâce aux « énergies renouvelables »…

Le seul grand pays qui produisait son énergie électrique proprement est la France ! J’étais convaincu que jamais elle n’abandonnerait son nucléaire, qu’elle serait fière de son ingéniosité et de la prévoyance du Général de Gaulle. Las ! Le couple centrales au gaz – éoliennes où les centrales au gaz doivent fournir 60 à 80 % de la production d’électricité, couple promu par des « écolos » comme Nicolas Hulot, entraîne une explosion de la pollution comme on observe dans le pays le plus pollué d’Europe, l’Allemagne, Allemagne qui persiste et signe. Il est vrai que Siemens s’enrichit… et Siemens n’est pas la seule entreprise à bien se remplir les poches.

Le conditionnement « terreur - processions » comme au Moyen Âge est efficace ! Vrai qu’on ne parle plus de « processions » mais bien de « marches », vrai aussi que le résultat sera atteint, il n’y a pas de limite à la naïveté humaine ni à la convoitise de certains riches. Et je me permets de rappeler la parole de Saint Thomas d’Aquin : la convoitise a quelque chose d’infini.

Pour finir, je voudrais attirer l’attention de tous les citoyens responsables et désireux de se renseigner, sur le fait qu’ils peuvent vérifier ce que disent les « sceptiques » sur le vrai rôle du CO2 pour le climat, sur l’escroquerie des lobbies « énergies renouvelables », en lisant les textes dont j’ai donné précédemment les références, en posant des questions à des physiciens non concernés par les bénéfices liés à cette escroquerie.

Article de Claude Brasseur — 9 septembre 2018