Dernière mise à jour : 20 juin 2018

L’Est Républicain 28 janvier 2018 Doubs

Éoliennes : « Un bruit insupportable »

« L’argent des éoliennes permet de rénover un bâtiment communal qui va servir trois fois par an aux habitants et, tous les autres jours, on devra supporter le bruit et la vue de ce qui nous avait été présenté comme une chance et qui est, en réalité, une catastrophe pour le bien-être des villageois ».

Lors de sa présentation face aux acteurs locaux, Innergex s’est engagé à étudier les différents problèmes qui subsistent. Photo ER

Par Éric Barbier

Malgré le bridage soi-disant maximum des éoliennes, le bruit par vent d’ouest est insupportable, il s’entend dans les maisons malgré des fenêtres double vitrage.

Louis Hugueny, habitant de Fontenelle-Montby

Une partie de la population de Fontenelle-Montby dénonce les multiples nuisances des éoliennes. Des plaintes ont été déposées à la Dreal. Les pétitionnaires déplorent l’absence de réponses de l’administration.

On sait, par expérience, que les dossiers éoliens ne sont jamais un long fleuve très tranquille. Les « Doubs amis de la Dame Blanche », à Vieilley, ont montré le chemin de la fronde et contribué à juguler les perspectives de développement d’un parc sur la crête qui longe la vallée de l’Ognon.

Il y a un mois, le producteur d’énergies renouvelables québécois Innergex, nouveau propriétaire de 43 éoliennes sur les secteurs de Rougemont et Baume-les-Dames, se présentait face aux acteurs locaux pour livrer des informations sur le dessein de son investissement de 50 M€ dans le Doubs. Tout en rassurant sur sa « vision de notre métier, comme étroitement lié aux territoires. On veut respecter une certaine solidarité à l’intérieur de ces périmètres ».

Depuis, le vent a soufflé dans les pales. Un foyer d’insatisfaction, dans la commune de Fontenelle-Montby, non éludé d’ailleurs par Innergex, a été attisé par les propos tenus par le premier édile, semblant minimiser le volume des doléances toujours très vives dans la localité. Qui dénoncent les nuisances générées par les éoliennes. « Fontenelle-Montby compte une trentaine de maisons habitées en permanence. Dix-sept plaintes ont été déposées à la Dreal début 2017. Suite à cela, une étude acoustique a été conduite mais aucun résultat n’a été communiqué. Pas plus d’ailleurs que ceux des études préliminaires où Opale nous signalait un village sans bruit », peste Louis Hugueny, porte-parole de ce collège de mécontents.

« Une catastrophe pour le bien-être des villageois »

« Aujourd’hui, malgré le bridage soi-disant maximum des éoliennes, le bruit par vent d’ouest est insupportable, il s’entend dans les maisons malgré des fenêtres double vitrage. Plus personne ne dort la fenêtre ouverte l’été ! » Ces griefs sont couchés dans un courrier adressé au préfet l’été dernier par des pétitionnaires. « Un seul d’entre nous a reçu une réponse, les autres ont été ignorés ». Le maire de Fontenelle-Montby, Denis Girard, reconnaît lui-même ces nuisances sonores. Mais espère une amélioration.

Innergex s’est officiellement engagé à étudier les différents cas qui posent problème. À atténuer les effets dérangeants des éoliennes, comme ce clignotement rouge la nuit. Mais, selon les signataires de la pétition, d’autres gênes pèsent sur leur quotidien : « Les nuisances visuelles, les problèmes de réception de télévision (toutes les antennes râteau sont inutilisables), l’effet stroboscopique des pales devant le soleil… L’argent des éoliennes permet de rénover un bâtiment communal qui va servir trois fois par an aux habitants et, tous les autres jours, on devra supporter le bruit et la vue de ce qui nous avait été présenté comme une chance et qui est, en réalité, une catastrophe pour le bien-être des villageois ».