Dernière mise à jour : 28 avril 2017

Jutta et Marcojuin 2014AllemagneDeutschland

Jutta doit être fréquemment hospitalisée

Depuis 19 ans qu'elle vit à 350 mètres d'un parc éolien, Jutta est malade et souvent à bout de force. Les vacances loin des éoliennes peuvent l'aider, mais malgré cela, ses maux ne font qu'empirer.

Jutta et Marco
Jutta et Marco Photo : ZDF

Jutta Reichardt, qui vit dans le nord de l'Allemagne, doit être fréquemment hospitalisée. Elle souffre de lymphomes, de fluctuations de pression artérielle et d'arrythmie cardiaque, de surdité de l'oreille gauche avec un bruit permanent, et d'une haute sensibilité de l'oreille droite avec des acouphènes de tonalités différentes, en plus de vertiges accompagnés de nausées et de vomissenents - le tout incurable malgré des années de traitement.

Quant à son mari Marco Bernardi, il souffre depuis 1996 d'acouphènes de quatre tonalités, d'arythmie cardiaque, et de toux fréquente.

Les deux conjoints souffrent aussi tous les deux, depuis la mise en service des éoliennes proches de leur maison, d'essoufflement, de pesanteur sur la poitrine et de graves troubles de sommeil. Ils ont aussi de petits ulcères blanc-rougeâtres sur la muqueuse orale, tels que décrits par le professeur Mariana Alves-Pereira comme étant un des symptômes de la maladie des vibrations acoustiques (VAD).
Le diagnostic de leurs médecins : VAD and WTS (Wind Turbine Syndrome - en français Syndrome des éoliennes).

Témoignage de Jutta et Marco - Windwahn