Dernière mise à jour : 7 décembre 2018

Ouest-France 1er octobre 2018 France

Les éoliennes perturbent la vie de la ferme

« C’est d’abord l’augmentation anormale et constante du taux de cellules dans le lait qui nous a alertés, expliquent les victimes. Puis, des problèmes de santé, fatigue, maux de tête, malaises, ont suivi. »

Les éoliennes sont mises en accusation pour des problèmes de santé et des soucis dans le troupeau d’un couple d’agriculteurs. (Photo : Ouest-France)

Par Ouest-France

Sylvie et Christophe Bignon, un couple d’exploitants agricoles, rencontreraient des problèmes de santé ainsi que de gros soucis sur la qualité du lait produit sur la ferme. Ce serait, selon eux, depuis l’installation des éoliennes à Conquereuil.

Récemment, une rencontre organisée à la salle des associations par un collectif de citoyens de Conquereuil, a rassemblé environ soixante-dix personnes de la commune et des communes environnantes pour informer la population et venir en aide à ce couple. Sylvie et Christophe Bignon ont présenté un rapide historique des problèmes qu’ils rencontrent. « C’est d’abord l’augmentation anormale et constante du taux de cellules dans le lait qui nous a alertés, expliquent les victimes. Puis, des problèmes de santé, fatigue, maux de tête, malaises, ont suivi. »

Luc Leroy, géobiologue, a expliqué les nuisances et troubles que peut provoquer la présence d’une éolienne, par le biais des failles telluriques présentes dans le sous-sol. Un débat s’en est suivi, ponctué de nombreuses questions des uns et des autres, notamment à propos du parc éolien de Puceul, à l’origine de problèmes similaires depuis des années.

Après discussions, quelques pistes de solutions sont apparues concernant le problème de Conquereuil. Des contacts ont été pris avec la société Quadran, gestionnaire du parc éolien et la préfecture de Loire-Atlantique afin d’élucider les causes de ces phénomènes. Un groupe s’est constitué à l’issue de la réunion. Celui-ci se propose de continuer la réflexion avec la mairie, « qui a déjà œuvré pour tenter de solutionner les problèmes, afin d’aider et de soutenir ce couple d’agriculteurs ».