Dernière mise à jour : 11 décembre 2017

Victimes des Éoliennes 17 juillet 2015 FranceFrance

Lettre ouverte : Alerte santé – Éoliennes

Par le collectif Victimes des Éoliennes.
Lettre envoyée à Madame Ségolène Royal, Madame Marisol Touraine, Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs.

Lettre ouverte

Victimes des Éoliennes
105 route des Pommiers
Centre UBIDOCA, 10562
74370 Saint-Martin-Bellevue
fr.friends-against-wind.org/victims
victimes.eolien@gmail.com
06 51 62 67 70

LETTRE OUVERTE
Alerte santé - Éoliennes

Le 17 juillet 2015

Madame la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l'Énergie,
Madame la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
Mesdames et Messieurs les Députés,

L’Assemblée nationale examine ces jours-ci, en dernière lecture, le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. Nous savons que l’augmentation de la distance minimum de 500 mètres entre éoliennes et habitations n’a pas été retenue. Nous regrettons cette décision, qui est d’autant plus déplorable que la taille et la puissance des éoliennes ne cessent de croître, et ce bien au delà de celles des premières éoliennes sur lesquelles les 500 m avaient été calculés. Or il a été prouvé que l’intensité de leurs émissions dans la bande des sons à basse fréquence s’accroît avec leur taille et leur puissance (1).

En France, où la plupart des éoliennes installées sont de faible puissance, les plaintes des riverains ont été facilement balayées par un flot de langue de bois. Mais dans les pays où, comme au Canada ou en Australie, les éoliennes de 2,5 MW et davantage sont monnaie courante, le retour d’expérience est beaucoup plus inquiétant.

Dans son récent rapport de plus de 1000 pages sur les infrasons émis par les éoliennes, l’acousticien Steven Cooper a mis en évidence l’existence d’un lien entre ces émissions et les plaintes des riverains (2). Le Sénat australien a été à ce point impressionné par cette découverte, et par une foule d’autres rapports de la part de spécialistes mondiaux - Professeur Alec Salt, Dr Bob Thorne, Dr Malcolm Swinbanks, etc. (3) - qu’il a décidé d’enquêter sur la question.

Les sénateurs australiens ont donc lu ou écouté, entre autres, plus de 400 témoignages de victimes sanitaires des éoliennes. Il s’agit bien évidemment de la partie cachée de l’iceberg, car je sais bien moi-même qu’il faut énormément de volonté pour lutter, écrire ou se déplacer malgré l’état de faiblesse physique et morale où l’on se trouve après des nuits d’insomnie causées par les infrasons. La plupart des victimes ne veulent rien savoir, et ne désirent qu’une seule chose : une nuit sans vent, c’est-à-dire pour elles une nuit de sommeil réparateur - d’autant qu’on les raille ou les intimide lorsqu’elles se plaignent, même dans leur propre famille !

Dans leur rapport intérimaire sur les effets sanitaires des éoliennes, ces mêmes sénateurs déclarent qu’ils ont été profondément affligés par les propos et les méthodes du lobby des énergies renouvelables, des promoteurs et des fabricants d'éoliennes, de certains fonctionnaires ou membres du personnel académique, qui tournent en dérision celles des victimes qui essaient de faire connaître leurs souffrances (4).

Ce rapport parle de ces victimes qui, incapables de supporter les éoliennes, dorment dans leur voiture ou leur caravane, n’ayant pas les moyens de se reloger ; ou de ces autres qui ont dû fuir leur foyer ancestral, une maison occupée par leur famille depuis cinq générations. Et dans la plupart des cas, les victimes n’ont plus de symptômes dès qu’elles s’éloignent des éoliennes. Il n’est donc pas question de nier les souffrances des victimes de l’éolien, disent les sénateurs, et ils annoncent que des mesures seront prises pour que cessent ces atteintes à la santé des citoyens (4). En Australie, les sénateurs ont un pouvoir de veto sur les projets de loi.

Plus près de chez nous, en Allemagne, l’Ordre des Médecins a été saisi d’une demande de la part de 70 de ses membres, exigeant que l’attention du gouvernement soit attirée sur ce problème (5). Une vidéo de Spiegel TV Magazin fait d’ailleurs état de l’augmentation alarmante du nombre des plaintes relatives aux effets des éoliennes sur la santé, notamment au Schleswig-Holstein, où de nombreuses éoliennes géantes ont été récemment installées (6).

Enfin n’oublions pas notre propre Académie de Médecine qui, dès 2006, avait averti que les éoliennes de 2,5 MW et plus devraient être éloignées de plus de 1500 m des habitations (7).

Nous souhaitons donc, Madame la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Madame la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, Mesdames et Messieurs les Députés, vous avertir publiquement du risque sanitaire que vous faites courir aux citoyens en ignorant l’avis de quantité de spécialistes sur la question, y compris celui de l’Académie nationale de Médecine. Vous n’ignorez pas, j’en suis sûre, que l’on ne doit pas compromettre la santé des citoyens – surtout avec une technologie qui reste si controversée quant à son coût, son intermittence, et ses effets désastreux sur l’économie, la faune protégée et les paysages.

Je vous prie d’agréer l’expression de ma haute considération.

Ghislaine Siguier
Présidente du collectif Victimes des Éoliennes

Télécharger la lettre
Lettre du collectif Victimes des Éoliennes - 17 juillet 2015